Pages

En avril cultive toi un peu !

Culture in April with Delphine de Vigan and Sarah Blasko,

La photo est un peu floue, premiers pas avec Instagram. Elle résume un peu de ce que j'ai fait au mois d'avril. Je suis allée au cinéma presque chaque dimanche après midi. J'ai vu Effets Secondaires de Soderbergh. Pas mal, surtout pour l'actrice principale, quelques imperfections quand même. J'ai aussi vu le documentaire de Nicolas Philibert sur Radio France. Ouais. Marguerite Gâteau -n'est-ce pas un nom formidable? - c'est elle qui s'occupe des fictions radiophoniques, un travail vraiment intriguant. Documentaire rempli d'anecdotes douces  et légères ; politiquement très léger aussi. Dommage. Et enfin par curiosité, pour me souvenir de Hong Kong, une Chine complétement "vintage", une Chine qui n'existe plus, The Grandmaster de Wong Kar Wei, scénario alambiqué, scènes de combat comme si on était à l'Opéra de Paris pour un ballet, curieux, poétique, intéressant, mais j'avais oublié que je n'étais pas une grande amoureuse de ce cinéma-là.
J'ai lu l'émouvant Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan. Le titre est joli ? Signé Bashung. Le livre est vraiment poignant. C'est l'histoire d'une femme et d'une famille imparfaites. Comment s'y retrouver ? Comment s'en sortir ? Comprendre ?
Et puis j'ai écouté de la musique australienne, une musique très harmonieuse, très mélodique, je ne m'en lasse pas, I awake de Sarah Blasko, découverte sur France Inter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci :)