Pages

Yves Saint Laurent de Jalil Lespert


Au départ je ne voulais pas y aller. Trop de battage médiatique pour être honnête me disais-je...Et puis en virée à Paris avec ma copine Sarah, la file d'attente du Grand-Palais, de plus d'une heure trente dans le froid pour l'exposition Cartier, nous a convaincues de nous rabattre sur le cinéma MK2, Odéon pour une séance Yves Saint Laurent.
C'était pas mal. J'ai trouvé cela un peu triste quand même, il paraît que c'est la vie de Saint Laurent qui veut ça. Pierre Niney est, comme l'ont dit les critiques, assez fascinant de mimétisme. Guillaume Gallienne, dont  j'écoute souvent l'émission Ca peut pas faire de mal sur France Inter, est impeccable, comme d'habitude.
C'est un film qui ne parle pas vraiment de mode mais plutôt d'une histoire d'amour entre deux hommes. L'un artiste excessif, l'autre homme d'affaires raisonnable. Ca raconte, un peu, le mal être, l'homosexualité, les petits arrangements de l'amour. J'ai trouvé les personnages secondaires un peu ternes ou pas assez exploités - Loulou de la Falaise (Laura Smet (qui surjoue)) - Karl Lagerfeld (Nikolai Kinski) - Jacques de Bascher (Xavier Lafitte)). J'aurais, mais c'est personnel, aimé en savoir plus sur la célèbre collection d'art et son 'influence' dans le travail de Saint Laurent, sujet effleuré avec l'histoire de la robe Mondrian. J'aurais aimé mieux comprendre les relations entre Yves Saint Laurent et sa mère. Ma copine a trouvé le rythme incertain entre les périodes de la vie de Yves Saint Laurent. Le film est bien mais pas assez abouti ; peut-être parce qu'Yves Saint Laurent est ici raconté par un tiers, Pierre Bergé, son amant et mentor.
Mention spéciale pour la musique : Ibrahim Maalouf, Patrick Watson, Maria Callas.
***
Tout ça m'a mis en appétit. Un film concurrent, non approuvé par Pierre Bergé, signé Bertrand Bonello sortira à l'automne. Yves Saint Laurent sera interprété par Gaspard Ulliel.  Il faudra aller le voir.
En attendant, j'espère trouvé un petit moment pour lire le 'sulfureux' Beautiful People d'Alicia Drake.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci :)