Pages

Video

Photo : Loïc Prigent par Sebastien Agnetti

J'ai horreur de l'avion. Lorsque je m'installe dedans, je me demande toujours si c'est là mon dernier voyage. Si je sais que je vais mourir, j'aimerais autant que cela ne se passe pas seule au milieu d'un avion.
Dans l'avion il faut trouver quelque chose à faire. Lire, ce n'est pas trop possible. L'équipage éteint la lumière. Les passagers doivent dormir. Sinon on peut regarder des films. Moi je fais ce qu'on me demande, je dors. Mais comme dormir 13 heures d'affilées, c'est impossible, je regarde aussi des films. Enfin disons que je regarde un film (je n'aime pas la sensation des écouteurs sur les oreilles). Cette fois-ci, j'ai opté pour le fameux documentaire The September Issue de R.J Cutler sur la rédactrice en chef de Vogue, Anna Wintour. Que d'ennui ! Je ne m'attendais pas à ça. Anna Wintour jouée par Meryl Streep dans Le diable s'habille en Prada est une salope magnifique. Anna Wintour jouée par Anna Wintour n'a aucun intérêt. Cette femme est insignifiante dans ce film. Pourtant elle est un des grands manitous de la mode. Elle ne parle pas, n'a pas d'émotions, n'est ni gentille, ni méchante. C'est juste...rien. J'étais tellement dépitée par la nullité du film que j'ai jeté mes écouteurs et éteint la télévision.

La chaîne Arte a fait une nouvelle fois appel à Loïc Prigent pour des documentaires sur la mode. Pour eux, il avait déjà réalisé un film sur Chanel et un autre sur Marc Jacobs. Hier soir en France, et pendant sept jours sur le web, on retrouve Loïc Prigent et Karl Lagerfeld dans son nouveau documentaire sur Le jour d'avant la présentation de la collection Fendi.
On pense ce qu'on veut de Karl Lagerfeld, mais voilà un homme qui parle même quand c'est pour babiller un peu inutilement. Et puis, surtout, voilà un homme qui aime les équipes qui l'entourent. Il faut le voir embrasser la première d'atelier ou prendre par la main Silvia Fendi comme si c'était sa petite fille pour qu'elle vienne saluer avec lui, "c'est plus poli", à la fin du défilé. Peut-être que Karl est le coq d'une basse-cour précieuse, peut-être, mais c'est le cop d'une basse-cour chaleureuse où les gens s'aiment plutôt. Rien à voir avec l'usine de publicités du Vogue américain. (On apercevra d'ailleurs dans le film une Anna Wintour, un peu délaissée, il faut le dire, par Lagerfeld mais, heureusement, prise en mains par Silvia Fendi qui lui fera faire un tour discret et privilégié de la collection).

> Usually I am afraid by taking planes. I am always wonderering if I am going to live my last hours. I think I do not want to live them alone in a plane.
In the plane I can not read because cruises turn off the lights. They want sleepy passengers. I can sleep a little bit, but as a normal human being I can not sleep during 13 hours long. So even if I do not like helmets and headphones, I watch tv movies. I mean I watch a unique film during a Paris-Hong Kong. This time I watched The September Issue from R. J Cutler. I mean I tried to watch The September Issue by R.J Cutler. This famous documentary is so boring, I couldn't believe it !
Anna Wintour played by Meryl Streep is a funny bitch. Anna Wintour played by Anna Wintour is annoying. She doesn' t talk. She is not nice. She is not horrible. She is insignificant. I threw away my helmet ans turned off tv.
Arte, the french-german TV likes Loïc Prigent. He has already presented two documentaries about fashion. One with Chanel. The other one with Marc Jacobs. Yesterday, in his last documentay, Loïc Prigent met Karl Lagerfeld for Fendi's collection. Karl Lagerfeld, a man who talks even to say nothing important. A man who loves his teams. You should see him take Silvia's hand...like a father who says to his little daugther "come and see the world". Loïc Prigent calls him, with treachery, Karl de Medicis. Of course, Karl is a cock in an affected farmyard, but I don't know, I feel true love in this farmyard. Nothing in common with Vogue advertising factory.
(Note that we see during the documentary Anna Wintour a bit neglected by Lagerfeld but accompanied backstage by Silvia Fendi).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci :)