Pages

DIY pochette aux fleurs Kanzashi

dessin pour broderie
Fleurs Kanzashi
trousse fleurs kanzahi et broderie
trousse fleurs kanzashi et broderie

Voilà un petit moment, dans le bac 'soldes' d'un magasin de tissu, j'ai trouvé un appareil pour réaliser des fleurs kanzashi. Je l'ai acheté, j'ai essayé de faire quelques pétales, mais je n'ai jamais trouvé de bonne idée pour utiliser les fleurs. Au détour d'un voyage sur le blog de Facile Cécile, j'ai aperçu une jolie pochette dont je me suis inspirée pour réaliser la mienne. C'est une pochette qui mélange techniques de patchwork et broderie

Top départ !

Kanzashi 
C'est un art traditionnel japonais qui consiste à plier et à coudre des pétales en tissu.
J'ai commencé par réaliser avec mon appareil 3 fleurs kanzashi. L'appareil dont je dispose m'aide à fabriquer des pétales de 50 mm, j'en ai réalisé six pour chaque fleur dans une toile de coton assez fin écru. Si on a pas d'appareil, on peut réaliser les pétales comme Olivia (Confections autour du fil) l'explique dans son tuto.

Choix des tissus et réflexions autour des dimensions. Idéalement je voulais utiliser une fermeture de 20 cm afin d'obtenir une trousse de 13 X 20 cm avec une petite profondeur d'environ 2 cm. J'ai calculé qu'il fallait largeur 20 cm + 2 cm de marge de couture (1 cm de chaque côté) = 22 cm, hauteur 13 cm (devant), 2 cm (profondeur), 13 cm (dos) + 2 cm marge de couture = 30cm . Donc c'était parti pour la coupe de morceaux de 22 X 30 cm. Tissu + Toile à beurre + Molleton + Doublure. J'ai aussi découpé 22 cm de ruban (un ruban de 10 mm de largeur environ).

Broderie J'ai d'abord ébauché le dessin de la broderie dans mon carnet de note puis sur le tissu à main levée avec un stylo effaçable au fer à repasser. Je n'en reviens pas comme ces stylos me sont devenus indispensables. J'ai commencé par coudre les 3 fleurs dont les coeurs ont été brodés avec des perles de rocaille (une quinzaine pour chaque fleur) sur le tissu (et la toile à beurre posée derrière) ; j'ai aussi cousu à la machine mon ruban à 3 cm du milieu de la trousse. Je me suis ensuite penchée sur les feuilles. Je me suis fabriquée dans du papier un gabarit de feuille que j'ai découpé par huit fois dans un tissu de coton vert. Avec des épingles pour appliqué, j'ai positionné mes feuilles (j'en ai mis moins que sur mon dessin, j'ai jaugé en fonction de l'espace disponible (attention aux marges de couture)). J'ai brodé le tour de ces feuilles au point de tige avec 3 brins de coton mouliné DMC 562 ; on pique dans le tissu de la trousse et dans le tissu vert.

Trapunto en italien le mot veut dire "entre les points". Cette technique consiste à rembourrer des motifs en insérant du molleton sur l'envers de l'ouvrage. L'outil de rembourrage est nécessaire pour insérer le molleton. J'ai essayé sans et impossible...alors je me suis mis à la recherche d'un outil. J'ai jeté mon dévolu sur celui commercialisé par Clover que j'ai déniché à la mercerie en ligne Rascol. Une fois le tour de mes feuilles brodé j'ai percé la toile à beurre avec l'outil et insérer un peu de molleton. J'ai refermé le trou en faisant de petits points cachés. J'ai ensuite brodé les nervures de chaque feuille en utilisant 3 brins de coton mouliné DMC 166, point arrière pour la tige principale, point lancé pour les nervures périphériques.

J'ai repris mon stylo qui s'efface pour dessiner les branchages que j'ai brodés au point d'arête avec le coton mouliné DMC 166, 3 brins et au point de noeud avec le coton mouliné DMC 725, 2 brins. J'ai brodé au point de chaînette marron (6 brins de coton mouliné ou un fil de coton perlé, j'ai puisé dans ma collection de fils vintage donc difficile de donner une référence), les tiges principales des feuilles.

La broderie finie j'ai posé mon molleton et réalisé le matelassage en quiltant en croisillons séparés de 1,5 cm avec un fil de coton perlé écru (les traits ont été tracés avec mon super stylo). J'ai posé un biais à carreaux sur les bords supérieur et inférieur de la pièce. J'ai posé une fermeture de 18 cm (et oui ! ça a rapetissé au matelassage), cousu les côtés, formé le fond.

J'ai enfin réalisé ma doublure. On plie le morceau de 22 X 30 cm en deux. On coud les côtés. On forme le fond. On insère la doublure envers contre envers dans la pochette et on coud à points cachés le haut de la doublure (replié sur 1 cm) sur le ruban de la fermeture.

C'est fini :-)
Sélectionnée sur abracadacraft

1 commentaire:

  1. Très jolie et délicate réalisation avec ces jolies fleurs surmontées de perles. Je sélectionne ton billet sur Abracadacraft.

    RépondreSupprimer

Merci :)