Pages

Un simple repas de fête

Cette année Noël aura été marqué par le sceau de la simplicité et de la sobriété.
J'ai voulu une cuisine facile, légère et économique sans pour autant renoncer à la qualité.

vol-au-vent

pintade, pommes dauphine, champignons, plat de fête

mâche de nantes

part de bûche de Noël

Je n'ai pas vraiment mis les pieds dans un supermarché si ce n'est pour une boîte de marrons, une autre de crème de marrons et une tablette de chocolat noir à pâtisser. J'ai fait une matinée de courses sur les marchés.
Résultat, en entrée des vols-au-vent aux fruits de mer. J'ai fait réaliser la pâte feuilletée par le pâtissier, j'ai juste cuisiné la garniture, en faisant revenir un oignon échalote avec du persil et du beurre et j'ai ajouté des noix de pétoncles, des crevettes roses et des champignons de Paris émincés. J'ai déglacé avec du whisky et quelques cuillères de crème fraîche épaisse. Puis j'ai mis les vols-au-vent au four pour 20 minutes.
Pour le plat principal j'ai commandé une belle pintade chaponnée. Je l'ai placée dans un grand plat en porcelaine et j'ai ajouté une boîte de marrons, des champignons entiers, des raisins de Corinthe marinés dans le gingembre frais, un bouquet garni d'herbes fraîchement coupées, un oignon jaune, une grosse cuillère à soupe d'huile d'olive à la truffe, du poivre de sichuan, du gros sel, du poivre noir, un peu de mélange 4 épices et j'ai mis le plat au four une heure exactement. Pour accompagner j'ai réalisé des pommes dauphine. J'adore les pommes dauphine.
Enfer et damnation, j'ai zappé le fromage et je me suis contentée d'une salade verte - de la mâche de Nantes - avec une vinaigrette ail - vinaigre balsamique.
Je n'aime pas la crème au beurre, j'ai donc une certaine aversion pour les bûches de Noël. J'aime leur esthétique mais leur goût m'écoeure rapidement. Cette année, je l'ai fait maison ! J'ai oublié la crème au beurre et préféré la crème pâtissière à laquelle j'ai simplement ajouté un mélange 4 épices. Je l'ai étalé sur une génoise imbibée légèrement de cognac et je l'ai parsemée de petits dés d'orange et de gingembre confits. J'ai roulé le gâteau et je l'ai glacé avec du chocolat noir fondu mélangé à de la crème de marrons et un peu de cognac. J'ai décoré ma bûche avec des chocolats achetés à la boulangerie locale. Une réussite. Je vous donne la recette complète tout bientôt.
En accompagnement, je me suis fait plaisir avec un excellent vin d'Anjou rouge année 2003. 


1 commentaire:

  1. miam, miam :-)

    la simplicité est souvent bien meilleure que les plats trop élaborés !
    bisous

    RépondreSupprimer

Merci :)