Pages

Porno chic, glamour trash, erotic soft

Le Larousse dit de l'art qu'il est la création d'objets ou de mises en scène spécifiques destinées à produire chez l'homme un état particulier plus ou moins lié au plaisir esthétique.
Le porno chic, le terme est apparu précisément le 21 janvier 1973 dans un article du New York Times signé Ralph Blumenthal, est une pratique publicitaire qui puise son inspiration dans les codes porno-photographiques. En confiant leurs campagnes non plus à des agences publicitaires mais à des créateurs, les maisons de couture ont laissé le champ libre à un turbulent mélange d'audace, de provocation et d'émotions. Jusqu'à l'overdose.

(Par souci esthétique, nous ne mettrons ici que ce qui nous a plu et nous plaît encore).

L'origine du monde, Gustave Courbet, 1866.

Gustav Klimt, Danaé, 1907-1908

Guy Bourdin, campagne pour Charles Jourdan, 1978

Helmut Newton pour Yves Saint Laurent, 1975

Kate Moss par Mario Serrenti, campagne Obsession Calvin Klein, 1993

Sophie Dahl par Steven Meisel, campagne Opium Yves Saint Laurent, 2000

Natacha Ramsay par Olivier Zahm, 2009

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci :)