Pages

Puissance moins créativité




A Hong Kong, le dimanche les magasins sont ouverts, tous les magasins ; dans les rues, les ouvriers travaillent aussi. Ca ne s’arrête jamais.
En France il fait froid me dit-on. Ici, il fait chaud. Nous sommes tous en tee-shirt légers et sandales ouvertes. Les boutiques proposent les mêmes vitrines qu’à Paris. Oui, oui, une collection automne-hiver, des petites vestes en poils de lapin, des manteaux de laine, des bottes en cuir. Ca me laisse bouche bée, perplexe !
Les « malls » à l’américaine se suivent dans le quartier de Central. De très grands espaces modernes et luxueux (sols en marbre, lumière tamisée, climatisation douce, une certaine froideur malgré tout) avec des boutiques de luxe alignées les unes à côté des autres. Rien de chinois, tout est européen, Miu Miu, Chanel, Roger Vivier, Max Mara, Zadig & Voltaire…Pour trouver du chinois, il faut pousser vers Wan Chai et là c’est un autre univers qui s’ouvre, avec des choses bon marché et moches.
Les chinois n’ont pas encore trouvé leurs marques. Ils copient certes et ils calquent leurs modes de vie sur les Européens. De ce point de vue, du point de vue de la créativité, l’Europe m’apparaît encore dominante par contre on sent indéniablement la puissance financière de la Chine et sa formidable énergie, son envie de grandir, de grimper…là haut.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci :)